Je propose une modification de la constitution pour y intégrer les éléments suivants :

 

Proposition 1 : Pour éviter l’effet Merkel

Il sera fait interdiction au Président de la République, au Gouvernement, au Parlement ou à toute structure étatique dans le sens large de :

– Redessiner, renoncer ou abolir les frontières du pays

– Renoncer à la souveraineté du pays en partie ou en totalité

– Céder les prérogatives étatiques à des structures étrangères

Sans consulter le peuple par referendum.

Le but de cet amendement est d’éviter l’arrivée au pouvoir de personnes qui décident de causer des dégâts par des décisions graves et difficilement réversibles (voir la destruction de l’Allemagne par Merkel).

 

 

Proposition 2 : Pour éviter les fausses promesses de campagne

Durant la campagne électorale, chaque candidat à la présidentielle du pays devra déposer une série de mesures solennelles devant le Conseil Constitutionnelle.

Le président élu aura le droit d’appliquer ces mesures sans la moindre contrainte parlementaire ou autre. Son élection sera considérée comme un accord tacite du peuple pour appliquer ces mesures.

Si le président élu renonce ou revient sur ces mesures solennelles, le Conseil Constitutionnel aura le pouvoir de mettre fin à la présidence en cours et de convoquer des élections présidentielles anticipées.