Sur le modèle de l’ASBO anglais, un délit de « Comportement Antisocial » sera créé. Il est signifié aux mineurs par un tribunal. Le vandalisme, les graffitis, la rébellion, les violations des règles de transport public… peuvent donner lieu à la signification d’un tel ordre. Pendant le temps de validité de cet ordre, le mineur n’a pas le droit de passer un permis de conduire, obtenir un passeport, fréquenter certains lieux ou certaines personnes ou sortir à certaines heures. L’ordre signifie au mineur qu’une partie de ses droits de citoyens et une partie de sa liberté ont été perdus et qu’il faut travailler à les mériter.

Les parents seront financièrement et légalement responsables des actes commis par leurs enfants mineurs. La dégradation de biens publics par des mineurs donnera lieu à la majoration des impôts de leurs parents afin qu’ils remboursent les dégâts.

Des « Centres de Rééducation Fermés » fonctionnant selon un style et une discipline militaires seront ouverts afin de recadrer les jeunes qui commencent à prendre une mauvaise voie et sur lesquels l’Ordre de Comportement Antisocial n’a pas fonctionné. Les mineurs de ces centres devront se réveiller et dormir à heures fixes. Saluer le drapeau au garde à vous chaque matin. Suivre des cours obligatoires. Faire du sport. Travailler 40 heures par semaine à divers postes dans le centre. Faire du volontariat durant le weekend. La sortie sera conditionnée par un avis positif des éducateurs et une demande sincère de pardon du mineur à la société.