La France renoncera à tous les accords dits sur le « climat ». Ces accords sont basés sur du charlatanisme, de la corruption et de la terreur politique. Leur  but est de casser la compétitivité de pays comme la France et d’exporter leur travail en Asie. Les Français doivent savoir que la poursuite de cette utopie aura pour résultat net le transfert de leurs richesses et de leurs emplois ailleurs. Toute forme de travail a besoin d’énergie. Le projet « réchauffement climatique », renommé « changement climatique » détruira de manière définitive l’économie de tout pays qui l’applique. A terme, le travail sera tellement cher qu’il ne sera plus viable de le maintenir.

La filière nucléaire sera renforcée jusqu’au point où il sera moins cher d’utiliser l’électricité que les énergies fossiles dans la majorité des applications. Le but de cette manœuvre est d’obtenir une liberté économique et politique des pays fournisseurs de pétrole. L’indépendance énergétique sera un objectif stratégique prioritaire.

Les vraies préoccupations écologiques comme la pollution de l’eau, le tri des déchets, la qualité de l’air dans les villes, la gestion des déchets industriels… recevront une priorité particulière. Le dogme actuel « du climat » a orienté l’attention – et les budgets – sur de faux problèmes au détriment des questions réelles.