L’immigration massive sans exigence d’intégration cause une fracture sociale de plus en plus importante. La probabilité d’une « guerre civile » n’était jadis évoquée que par les extrémistes. Aujourd’hui, tout le monde en parle comme une perspective réaliste.

Un moratoire de 20 ans sera imposé sur l’immigration. Durant ce temps, des quotas minimaux de visas d’immigration seront disponibles pour des situations extrêmes analysables au niveau ministériel.

La totalité des étrangers en situation irrégulière et connus défavorablement des services de police seront expulsés par des procédures rapides simplifiées. Les pays qui refusent de reprendre leurs citoyens seront mis en liste noire de visas Schengen. Les dirigeants de ces pays et leurs proches n’auront plus la possibilité de venir en Europe.

Les double-nationaux qui se sentent malheureux en France peuvent, s’ils le souhaitent, joindre un programme de restitution de la nationalité française. En échange d’abandonner volontairement la nationalité française, une prime allant jusqu’à 100’000 Euros par famille plus des billets d’avion valides pour toute destination seront offerts. Ces personnes pourront reprendre une vie heureuse dans des sociétés correspondant mieux à leurs inclinations.