Les hommes politiques n’auront pas le droit d’obtenir des financements depuis des pays étrangers. Un homme politique recevant de tels financements sera considéré comme travaillant pour des intérêts non-nationaux et deviendra automatiquement inéligible.